52. Windows S et une époque formidable !

cover tao pai pai.jpg

Les annonces Microsoft

Réseaux sociaux, TV & pub

On vit une époque formidable

En bref…

Bonus

  • Guillaume Poggiaspalla : The Handmaid’s Tale sur Hulu
  • Cassim Ketfi : Les gardiens de la galaxie 2
  • Guillaume Vendé : Everlast Notebook

12 réponses sur “52. Windows S et une époque formidable !”

  1. Merci Guillaume Poggiaspalla pour tes interventions et notamment sur Windows 10 S pour le coup.
    Je suis pour l’éducation des gens plutôt que de le infantiliser.
    En tant que power users, vous devriez davantage parler de GNU/Linux !

  2. Merci pour l’épisode.
    Window S, ce qui est cool, c’est que ça permet d’avoir un environnement fermé pour une grand-mère. Mais surtout ça permet de donner plus de visibilté à Linux pour ceux qui veulent avoir un vrai PC.
    Pour la notation des tenus par Amazon, je pense que c’est juste du Deep Learning (des gens qui ont noté à la main des tenus) mais qui est biaisé pour mettre en avant les articles qui rapportent le plus d’argent à Amazon (les vêtements en surstock)
    Pour le Netflix du jeux vidéo, je le verrai bien associer à un service de cloud gaming du type Shadow (ou avec des consoles).
    Et pour les blockers de pubs perceptuels, j’imagine que les pubs seront construites de manière à contourner ces blockers à la manière des nouveaux virus vs anti virus.
    Finalement, j’aime bien la démarche de transparence de Facebook et Google (notamment avec le blockeur natif dans Chrome) même si c’est une question de survie pour eux. Ils ont intérêt à ce que les clients en toutes connaissances de causes plutôt qu’ils soient suspicieux et se tournent vers la concurrence ou (pire pour eux ) vers le libre.

  3. J’ai entendu dans un autre podcast américain, que le pris du surface laptop est haut volontairement pour ne pas faire concurrence aux autres constructeurs qui vont faire des offres similaires. C’est surement l’une des raisons avec la concurrence du Chromebook pixel
    Pour Windows 10 S, je ne comprend pas trop l’utilité, car pour 50USD, on a une version pro… Ca reste très peu cher. Ma questions alors : Est ce que Microsoft pense que personne ne fera le pas d’upgrader de S à Pro ?

  4. Pour Windows S, plusieurs choses
    1. on utilise toujours des pilotes sur windows, j’ai encore du en installer pour utiliser mon imprimante sous Windows 10. C’est juste, que la plupart du temps le système identifie et installe celui-ci de manière plus ou moins transparente.
    Par exemple, une chose toute bete: sous Windows 7, connectez votre souris usb sur un autre port et vous verrez dans la barre de notification « l’installation d’un nouveau périphérique » 😉
    2. pour la sécurité, en quoi Windows S est plus sécurisé ? juste le fait de limiter l’installation des logiciels au store ? on a donc aucun soucis connu de sécurité sur Android / Ios ??
    3. pour windows S, on peut toujours avoir des failles sur Edge qui permettront d’executer du code arbitraire
    4. pour le navigateur: ce n’est pas du tout ce que j’ai lu
    « Mais voilà, si Google ou Mozilla, ou n’importe quel autre petit développeur, soumet un de ces packages pour être distribués sur le Store, cette demande sera rejetée. »
    Source: http://www.zdnet.fr/actualites/google-chrome-sur-windows-10-s-microsoft-ne-le-permet-pas-39852268.htm

    1. Mika, concernant le point 2, l’idée n’est pas de dire que Windows S *est* secure (encore moins de le comparer à Android ou iOS) mais juste de dire que de limiter les installations à un magasin d’applications qui font l’objet de validations est plus sûr que de permettre l’installation de n’importe quelle source. Il n’a jamais été question de considérer l’absence de faille dans Windows S…

      1. Vous le dite un peu vers la minute: 19-20 en disant qu’il s’attaque au marché de Chrome Os, qui est différent dans la philosophie: a chaque demarrage il check et s’autoupdate…
        L’idée c’est d’avoir un système sécurisé et Microsoft semble l’affirmer également:
        http://www.zdnet.fr/actualites/un-remede-anti-ransomware-windows-10-s-mais-aussi-chrome-os-39853486.htm
        Note: pour les gens qui veulent un OS vraiment sécurisé, ils peuvent simplement télécharger n’importe quel distribution GNU/Linux, l’installer sur une clef USB, et se forcer à ne pas l’installer:
        chaque jour, ils demarrent sur la clef usb, travaillent, stoquent leurs fichiers sur le disque, ou disque réseau… puis éteingne leur PC le soir.
        Le système étant « juste » chargé en mémoire vive, à chaque démarrage on repart de zéro..
        Apres il faut voir pour adapter l’OS sur cette clef usb pour avoir les applications courament installés, sinon il faudrait les réinstaller à chaque démarrage 🙂
        De plus, un PC ne se fait pas infecter en installant sciement des logiciels malveillant, c’est plutot en naviguant, en ouvrant des pièces jointes… que les utilisateurs se font avoir
        D’ailleurs, office étant disponible sur Windows 10 S, quid des macros ? si elles sont autorisés on garde le principal vecteur de déploiement de malwares/spywares…
        Pour info les stores ne « protègent » pas, surtout sans avoir le code source:
        Par exemple sur le playstore d’ANdroid:
        http://www.papergeek.fr/android-spyware-dangereux-play-store-smartphone-23711

    2. Nulle plateforme n’est parfaitement sécurisée. Ni Windows, ni Linux, ni Mac. Il restera toujours des failles. La possibilité d’installer un programme sur une machine provenant d’une source non contrôlée est vue comme un danger potentiel par MS dans le cas de Windows 10S. Et c’est le cas, dans une certaine mesure, il y a en moyenne moins de chance d’avoir un programme vérolé sur l’app store qu’en téléchargeant un zip random sur un site louche.
      Donc c’est vrai que de ce point de vu, Windows 10S, comme iOS, est plus sécurisé. Est-il plus sécurisé par ailleurs, pas sûr. Surtout, doit-on accepter cette perte de liberté pour ce petit surcroit de sécurité ? C’est toute la question…

    3. Dans le cas du navigateur, c’est encore une raison de sécurité qui est invoquée, un « mauvais »navigateur pouvant mettre les utilisateurs en danger…
      Mais ici, c’est à mon sens complètement abusif. Aussi bon que soit le moteur d’Edge ou de Safari, faut avoir une sacré dose de morgue pour le définir par défaut comme meilleur que tout le reste du monde.
      Je ne sais pas si cette restriction perdurera, mais à mon sens, elle illustre les raisons pour lesquelles 10S aura du mal à s’imposer…

  5. Pourquoi faire tourner Windows sur ARM serait un exploit technique ?
    On fait bien tourner depuis des années GNU/Linux (avec et sans interface graphique) sans sabrer le champagne il me semble
    Le raspberry pi (par exemple) est d’ailleurs à ce titre un des desktops les plus bon marché pour faire office de client leger ou de poste bureautique 😉

    1. Salut Mika,
      faire tourner l’OS en lui même n’est effectivement en rien un exploit technique. Ce qui est remarquable, c’est de faire tourner indifféremment sur un CPU ARM des application en code natif ARM mais aussi Intel. L’émulation se fait à la volée, de manière totalement transparente pour l’utilisateur et représente, en tous cas à ce que l’on a vu, une perte de performance faiblement perceptible.

      1. Ca me rappelle la transition d’apple 😉 On faisait tourner sur processeurs intel le nouveau macOs et certaines applications tournaient sur l’ancienne architecture via Rosetta 🙂
        La aussi c’était assez transparent 😉

  6. J’ai un peu tické en entendant Cassim dire avoir vu une vidéo d’un Samsung Galaxy S8 mettant une bonne minute à lancer Chrome
    Le soucis avec les Samsung c’est la surcouche: j’ai toujours mon Nexus 7 (qui commence à dater) et je n’ai pas du tout de soucis de réactivité 😉 mais bon avec Nexus c’est de l’android « pure » sans surcouche..

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.