17. Uber et Uber Pop

Tech Café : épisode 17 - Uber et Uber pop face à la colère des taxis

Actualités

Bonus

  • Real Doll
  • Pebble Time : un peu de mon avis

4 réponses sur “17. Uber et Uber Pop”

  1. Il est vrai que la mauvaise réputation des taxis joue en leur défaveur, les récentes manifestations et faits divers relayés par la presse n’aident pas non plus.
    Personnellement, j’ai « l’habitude » de prendre des taxis, et, je sais pas si c’est de la chance, mais je n’ai jamais eu à me plaindre d’aucun d’entre eux: plutôt aimable, et les prix raisonnable (je fais souvent le même trajet donc je connais le prix)
    C’est d’ailleurs le sujet qui revient le plus quand on monte dans un taxi, où il nous explique les dépenses qu’ils ont: « les taxis G7 » est d’ailleurs un peu ambigue sur son status: ils louent la plaque + le dispositif (gps, terminal CB + service de messages pour les courses à la demande…) environ 400 euros par mois
    Je ne sais pas combien ça coute d’etre VTC chez uber et je me demande si les taxis G7 n’hesitent pas à switcher vers Uber (uber berline j’entends)

  2. +1 pour la réponse d’Audi… ça fait peur.
    Effrayant un peu cette histoire d’accident, ça remet en perspective que ces robots dont on parle seront pour leur ensemble utilisé
    1. pour leur obéissance sans plainte (capable de faire des taches répétitives sans en réferer à leur syndicat
    2. leur puissance/productivité leur permettant de remplacer N ouvriers pour porter, percer, assembler des objets/structures
    Une R&D qui me séduit plus et limiterai les accidents: les exosquelette, qui revienne à décupler la productivité/force d’ouvrier en laissant un humain dedans.
    Dans beaucoup de manga, dont apple seed, on peut voir des exosquelette industriel permettant de simplifier le travail BTP and co
    Pour revenir à la sécurité: pour avoir travailler dans une imprimerie il y a beaucoup de manette/bouton de sécurité, par exemple, il y avait un gros massicot, où il fallait, pour actionner la lame:
    – presser une pédale
    + appuyer sur deux boutons sous la table (pour ne pas les avoir sur la table et risquer de se les faire trancher)
    Plus c’est dangereux, plus on prévoit de contrainte pour éviter les accidents
    Ici on pourrait imaginer pour ce robot perceur un dispositif visant à vérifier le poids/température de la pièce à visser avant de commencer son travail

  3. Un petit mot pour vous remercier de cette émission un peu atypique mais qui met bien en perspective les événements récents et les nouvelles questions posées par les progrès constants de la technologie.
    Cyrille

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.