Hors-série : interview d’Ulrich Rozier (Octobre 2015)

Cover épisode 700x300
On continue sur notre lancée des hors-séries de cette semaine ! Après le retour de la Chronique des composants, venez écouter une interview d’Ulrich Rozier (Humanoid/FrAndroid/Numerama) qui vient nous livrer sa vision des magazines en ligne, leurs difficultés et leurs tentatives de réinventer leurs modèles économiques. Un plongée dans les coulisses du web en toute intimité.

Become a Patron!

3 réponses sur “Hors-série : interview d’Ulrich Rozier (Octobre 2015)”

  1. Très intéressant cette interview du nouveau numerama.
    C’est très pertinent cette notion de migration du commentaires vers la discussion: un web 3.0 ?
    Pour la sécurité d’application, je vous conseille, si vous le souhaitez d’utiliser un framework comme le mkframework
    Un article sur la sécurité avec celui-ci: http://mkframework.com/security.html
    Travaillant dans la finance, l’audit sécurité des applications que je produit depuis des années est habituel, de plus un article comme pourrait vous intéresser:
    http://imikado.developpez.com/tutoriels/php/creer-site-fullcache/ (qui règle 99% des problèmes de sécurité / performances)

    1. Si vous pouvez continuer à inviter des « acteurs » du web pour les faire « débattre » expliquer leur point de vue sur des sujets d’actualités comme :
      – la pub sur internet
      – l’importance de la neutralité du net
      – la sécurisation de nos comptes sur les reseaux sociaux (comment vérifier leur bonne isolation par exple)
      mais aussi des startups.
      Par exemple j’avais vu/entendu une personne de sculpteo expliquer que certaines petites entreprises utilisaient l’impression 3D pour se lancer (moins cher que de payer un moule + commander 500-1000 pièces sans etre sur des les vendre..)
      Bref, faire en plus de la revue tech habituel (qui complète l’émission de patrick B) des interviews/dossier avec des gens de la tech ;)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.