Avortements en questions & Amazon re:MARS

Implications sur la tech suite à la remise en question de la légalité de l’avortement aux États-Unis, notamment au sujet de la confidentialité des données personnelles. On relaie également les annonces de re:MARS, l’événement d’Amazon.

(Publicité)

Infomaniak partage les valeurs de Tech Café :
éthique, écologie et respect de la vie privée.
👉 Découvrez les offres gratuites de notre partenaire : infomaniak.com

❤️ Soutenez Tech Café sur Patreon
💬 Discord
💻 techcafe.fr

Suprême de Poulet

Better have re:MARS than Regrets

  • Les robots arrivent en entrepôts. C’est qu’il y a bien failli avoir des syndicats. (non.)
  • Amazon murmure à l’oreille des dev, Github aussi, mais c’est 10 balles.
  • Read the mood : les IA du futur devront s’ambiancer.
  • Yann le Cun sait exactement ce qu’il faut faire. Mais il ne sait pas comment.
  • La voix des morts : Alexa passe dans l’au-delà.
  • Chez Kuiper, pas question de se serrer la ceinture.

Jeux vidéo

  • Microsoft veut aider à modérer Minecraft. Qui n’a rien demandé.
  • Que font les parents ? Accro aux jeux, cette IA regarde 70 000 h de vidéo Minecraft.
  • Le FSR 2.0 fait son trou, cite ses sources et arrive sur Xbox.
  • Epic veut désamorcer le review bombing.

Participants

  • Une émission préparée par Guillaume Poggiaspalla
  • Présenté par Guillaume Vendé

Devenez un auditeur VIP

Garantissez une diffusion sur le long terme et un contenu indépendant grâce au modèle vertueux du financement participatif avec Patreon et profitez d’un flux privé sans publicité.

Je débloque les avantages
Partager cet épisode
Présenté par
Guillaume Vendé

Podcasteur technophile enthousiaste. Je réalise le podcast Tech Café et co-réalise le podcast Relife.

Vos commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

5 commentaires
  • Trop honoré d’etre cité en serial-commentateur, ça fait chaud au coeur 🙂

    J’invite les autres auditeurs à réagir aux épisodes, c’est toujours agréable d’avoir des retours des auditeurs quand on fait des podcasts*
    Ca me fait penser à la belle époque des sitcoms enregistrés en public: on avait dans ces épisodes le son de vrais rires sincères.

    * RIP nipSource

  • C’est toujours impressionnant de voir le travail qui est fait sur ces bras articulés industriels, pour reproduire ce que le cerveau humain fait avec une facilité déconcertante..
    Technologie vs Nature, à se demander si ça vaudrait pas le coup de se pencher non pas sur de la « dead technologie » où on essaie de copier la nature avec des matériaux inertes, mais de la « live technologie » où on partirait d’élements/cellules vivantes et de leur propriétés/avantages natif pour créer nos projets… un ptit sujet pour de la SF sympa 🙂

    Pour les Amazon CodeWhisperer et autre Github Copilot: l’idée sur le papier est séduisante, à condition de pouvoir définir la source de cet apprentissage
    On a vu en effet plein de retour de tests qui démontrait qu’en fonction de la technologie et/ou de la version utilsiée plus ou moins récente, l’IA devait sourcer du code plus ou moins récent, et potentiellement de qualité différente (plein de sources de toute qualité sur de vielle version, mais moins de projet opensource donc plus qualitatif sur des technos/version récentes)

    Si on peut definir un dépôt qui contient uniquement du code validé par une équipe d’un projet opensource respectant ses standards, ou idem en entreprise, là ok ça a de l’intérêt car on sait que le code suggéré serait de qualité
    Pour ceux qui développe, c’est un peu ce que nous permettent nos éditeurs de code en moins poussé avec les « snippets » (sorte de librairie de bout de code répondant à un tag: loopOnObjectList, initClass.. )

    • Un système de cases à cocher avec des sources serait un plus évident. Après, est-ce que la pertinence rendrait aussi fréquentes les recommandations ? On peut imaginer qu’il s’agira de la prochaine grande évolution de ce type de service.

  • Je trouve ça assez incroyable de réussir à dégouté tout un bassin de travailleurs de venir travailler chez soit.
    Et pas sûre que de tout remplacer par des machines soit la bonne solution.
    Si ils arrivent pas à embaucher des personnes sans compétences particulières, pas sûre qu’ils arrivent à embaucher des personnes avec cette fois des compétences suffisante pour maintenir le parc de robots.

    • Je comprends ton raisonnement. Pour autant, je pense que cela fait partie des boites qui sait très bien valoriser le travail « CSP+ » avec des conditions particulièrement privilégiées d’un côté et traiter beaucoup plus difficilement celles et ceux qu’ils espèrent à terme robotiser.

D'autres épisodes...

Licence Creative Commons
Le Podcast Tech Café de Guillaume Vendé est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Les livres de Guillaume Poggiaspalla

Mon offre

Machines de jeux