34. Les impôts d’Apple, iPhone 7 et réseaux sociaux

cover-tech-cafe-34
Pour cet épisode de rentrée, Pierre-Olivier Dybman, Cédric Tamboise accompagnent Guillaume Vendé pour parler de la demande de 13 milliards d’euros d’impôts à Apple pour ses activités en Irlande, de l’iPhone 7 et de plusieurs nouvelles autour des réseaux sociaux…

1. Apple devrait 13 milliards d’impôts à l’Irlande

2. Ce que sera probablement l’iPhone 7

  • La fin de la prise jack : vous aimez ? En USB-C aussi ça arrive !
  • Les smartphones sont-ils condamnés à ne plus franchement évoluer ?
  • Les doubles capteurs : cool ou gadget ?

3. Réseaux sociaux, le miroir du monde

4. Et sinon… vite fait, en passant

Bonus

Participants

9 réponses sur “34. Les impôts d’Apple, iPhone 7 et réseaux sociaux”

  1. Bon, juste pour ceux qui habitent Paris et qui s’intéressent à MATE. Il y a une subvention de la mairie de Paris, et je viens de vérifier, ça à l’air d’être éligible.
    Cédric, as tu eu des retours? Quand tu en parlais, il y a eu une coupure dans le podcast.

  2. Attention, evitez de dire des choses fausses au hasard:
    « Je me rappelle pas la dernière fois que disneyland paris a payé des impots… »
    Disneyland Paris paie des impots:
    http://www.journaldunet.com/economie/services/disneyland-paris-en-chiffres/impots-disneyland.shtml
    autre source:
    http://corporate.disneylandparis.fr/CORP/FR/Neutral/Images/fr-2012-03-14-dossier-presse-etude-de-contribution-economique-sociale.pdf
    Pour info, si vous cherchez à vous loger dans le coin, ce genre d’entreprise permet de diminuer les impots locaux des propriétaires 🙂
    Un article/temoignage interessant sur une personne qui a vecu à coté du parc (et dont les parents beneficiaient de ces taxes d’habitations allégées) http://www.vice.com/fr/read/grandir-disneyland-est-la-maniere-la-plus-etrange-de-grandir-en-france-812

    1. Perso, j’ ai pris ça comme une façon de parler pour montrer qu’il existe des boîtes qui sont avantagées fiscalement par rapport à d’autres. Mais c’est vrai qu’en y pensant, sur cet exemple, ça peut prêter à confusion.

  3. @Mika
    Holà
    Plusieurs points :
    – ma phrase était une formule choc spontanée. Elle est donc fausse par nature.
    – mon message, à froid, devrait donc plutôt s’entendre de la façon suivante : les avantages concédés par les différents niveaux administratifs français à Disneyland sont tout à fait comparable aux avantages fiscaux concédés à Apple par l’Irlande
    – La TVA n’est pas un impôt, n’en déplaise à JDN. C’est une taxe et elle est versée par les consommateurs, pas par le fournisseur du service (même si c’est lui qui la récolte). C’est donc en réalité 4,5 milliards de TVA payés par les visiteurs du parc et moins d’1 milliard d’impôts payés par ce dernier. Sur 20 ans.
    – Disneyland a rarement été rentable dans sa vie et ne l’est plus depuis 2001. Il ne paye donc à ce titre pas d’impôt. Même si certaine difficultés économiques du parc sont réelles, l’absence de bénéfice est aussi attribuable au montage financier de l’entreprise. Exactement comme Apple mais avec une autre astuce : l’absence totale de fonds propres. Le parc est donc en constante perte d’argent simplement parce qu’il investit de l’argent que la maison mère lui prête. Or la maison mère se fout des dividendes qu’elle ne peut recevoir (puisque le parc perd officiellement de l’argent) puisqu’elle récupère son argent via les intérêts de la dette ainsi qu’avec le contrat d’exploitation de la marque Disney.
    => le parc est donc artificiellement maintenu en état de déficit et ne paye pas d’impôts (ou très peu pour être exact)

    1. Je comprends l’idée mais en jetant sur la place publique un nom, vous faites donc volontairement une forme de  » diffamation gratuite »
      On peut apprécier ou non le « montage/optimisation financière » comme vous dites, mais dans le cas présent, la présence de disneyland permet aux habitants de diminuer leurs impots personnels, ce n’est pas négligeable pour les « heureux propriétaires »
      1. La TVA reste un impot « directe », ne vous en déplaise
      http://www.impots.gouv.fr/portal/dgi/public/professionnels.impot?espId=2&pageId=prof_tva&impot=TVA&sfid=50
      2. vous convenez vous même qu’ils ont payé 1 milliard « d’impot » comme vous l’entendez
      Note en france il y a plusieurs moyens de financer l’état, que ce soit l’impot direct sur la consommation (tva), la taxe sur la propriété (taxe foncière), sur la residence (taxe d’habitation)… l’idée étant d’avoir des élements/excuses/critères pour récupérer de l’argent
      Mais pour votre exemple, vous auriez plutot du citer: l’euro 2016 qui de taxe n’a payé QUE la tva, et l’affaire avait fait couler beaucoup d’encre d’ailleurs (là ok)
      http://www.lesechos.fr/industrie-services/dossiers/0203101037392/0203908246937-football-luefa-ne-paiera-pas-dimpot-pour-leuro-2016-1060318.php
      Car pour revenir à disneyland: ils paient bien des impots ET apportent un vrai gain dans la region
      – baisse des impots locaux pour les habitants
      – 55 000 emplois créés
      – apport touristiques
      – halo utilisé notamment pour créer la zone commerciale de marne la valée
      En comparaison, que rapporte Apple à l’ireland ?
      – seulement 5 500 (10x moins)
      – pas de tva payé : les tva étant reversé à chaqun des pays européens clients…
      – un impot minime vs le CA / bénéfice générés…

      1. @Mika :
        La TVA, bien que collectée par Disney n’est pas payée par Disney mais bien par les consommateurs. Apple aussi collecte la TVA au nom des consommateurs de chaque pays.
        Ma réflexion doit s’entendre dans son contexte comparatif avec Apple : or dans le contexte qui nous intéresse, Apple comme Disney collectent correctement la TVA et la verse dans les états où les transactions sont effectués. Les impôts dont on parle, c’est l’Impôt sur les Sociétés (IS), celui qui est payé par l’entreprise et qui correspond à un pourcentage du bénéfice.
        Oui, ils ont payé 1 milliard … sur 20 ans. C’est assez ridicule surtout ramené au CA de l’entreprise.
        Les impôts locaux : là encore, il faut rester dans le contexte … Apple aussi paye ses impôts locaux. Et vu le nombre de magasins, il y a fort à parier que ce soit des montants plus élevés que Disneyland.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.